Une guerre longtemps restée sans nom
L'opinion publique
La société coloniale : les inégalités institutionnalisées.
Les Algérien.nes de Lyon et sa région
Mouvements nationalistes algériens en Rhône-Alpes
Actions des nationalistes algériens et répression à Lyon
La justice prise dans une logique de guerre
Les camps d'assignation à résidence surveillée en France
Torture
Les avocat.es lyonnais.es dans la guerre
Plaider en Algérie
1959 : un procès à Orléansville
1959-1960 : les procès des groupes de choc à Lyon
La défense de rupture : l’exemple du procès des « étrangleurs de la Doua »
Condamnations à mort et exécutions des nationalistes algériens à Lyon
Des engagements de solidarité
L'ESSANA, une association d'action sociale sous étroite surveillance
L'engagement d'un prêtre : Albert Carteron
L'affaire du Prado
Les réseaux clandestins de soutien au FLN
Les femmes dans les réseaux clandestins de soutien au FLN
Le réseau autour de Jean-Marie Boëglin (fin 1958-début 1959/ novembre 1960)
Le procès du réseau Boëglin
Militant.es lyonnais.es en prison
Les appelés du contingent
Les camps de regroupement en Algérie
Les frontières enjeux stratégiques de la guerre
Les SAS, sections administratives spécialisées
Les Français d'Algérie
L'École en situation coloniale
Les harkis
OAS : Organisation Armée Secrète
Les mémoires en conflit

L'immigration algérienne après 1962

Plan Challe
DOP (Détachement opérationnel de protection)