Arrestation d'Alain Larchier le 6 janvier 1962 à Grenoble. Cinq camarades de "l'Action civique non violente" se sont enchaînés avec lui et prétendent être Alain Larchier. 

Alain LARCHIER, né en 1939 refuse d’effectuer son service militaire lorsque son sursis prend fin, à l’automne 1961. Soutenu par l’Action Civique Non Violente, il est arrêté,  rapidement emprisonné à Montluc et condamné. Il ne recouvre la liberté qu’après la fin de la guerre. Il doit attendre 1966 pour bénéficier d’une amnistie.

Alain Larchier évoque devant une classe de lycée les convictions non-violentes qui l’amènent à refuser d’effectuer un service militaire pendant la guerre d’indépendance algérienne, malgré les lourdes peines encourues.

Rencontre préparée et filmée par une classe de 1ère S avec l'aide des élèves de TSAP (Technicien polyvalent des systèmes audiovisuels professionnels) du lycée Edouard Branly, Lyon

Biographie
Notices historiques