Albert Carteron et l'affaire du Prado. le progrès 20 octobre 1958

Sensibilisé à la misère des Algériens de Lyon dès sa première mission en tant que prêtre dans le quartier de la Guillotière entre 1951 et 1955, Louis Magnin est impliqué dans l’affaire du Prado en 1958. En effet, il est arrêté pour avoir mis un local à la disposition d’Algériens soutenant les nationalistes détenus. 

Louis Magnin témoigne des conditions de vie des Algériens de Lyon, et de son implication dans l'affaire du Prado.

Biographie

Archives