Le Progrès - 26 septembre 1959

Né en 1922, Pierre Cohendy s'engage dans la Résistance. Devenu avocat après la guerre, il approuve la cause de l'indépendance algérienne dont la lutte patriotique lui semble légitime, sans pour autant appartenir à un collectif. Il plaide à de multiples occasions pour des nationalistes algériens, dont certains sont condamnés à mort et guillotinés à la prison Montluc.

Pierre Cohendy témoigne des exécutions de ses clients algériens à la prison Montluc, à la fin de la guerre. Cinquante ans après les événements, son indignation reste intacte.

Biographie

Archives