Photo annotée - immeuble rue d’Isly - archives privées

François C. est né en 1929 à Vialar, une petite ville des montagnes se situant dans le département d’Alger. Après l’incendie de la menuiserie de son père, la famille déménage plusieurs fois avant d’arriver à El Biar, dans la banlieue d’Alger. Très jeune, François commence différentes formations manuelles afin d’aider financièrement sa famille qui se trouve dans de grandes difficultés.  Après avoir effectué son service militaire, il devient électricien à Alger. Il est témoin et acteur des différents événements qui marquent la fin de la guerre dans la ville. En juillet 1962, il quitte précipitamment l’Algérie pour la France. Il reste marqué par la violence de ces derniers moments en Algérie et par le rejet des Français.es de métropole à l'égard des rapatrié.es.

Ce récit fait entendre le point de vue d'un Français d'Algérie, confronté à un mouvement de libération nationale qu'il ne comprend pas, et qui reste fidèle à des représentations qui ont sous-tendu la présence française en Algérie.

Biographie
Archives