Georgette et Abdelkader Saït après la guerre – Archives privées Saït

Georgette Saït est née en 1929 et grandit dans un milieu ouvrier, communiste et anticolonialiste. Dans les années 1950, elle milite à la JOC (Jeunesse ouvrière chrétienne) et à l'ACO (l'Action catholique ouvrière). Elle vit rue Paul Bert, au cœur du « Lyon algérien ». C’est là qu’elle rencontre Abdelkader Saït, celui qui devient son mari en 1955. Elle épouse aussi la cause de l'indépendance algérienne et s'engage à ses côtés dans l'action politique clandestine.

C'est le récit rare d'une femme discrète et militante dans l'âme qui a vécu dans ce statut particulier de Française épouse de militant algérien pendant la guerre d'indépendance. Elle n'est pas un cas isolé, de nombreux militants FLN de lyon avaient des femmes françaises qui les soutenaient dans leur lutte, ce qui était à cette époque proprement scandaleux.

Biographie
Archives